atelier La source du lion  2016 ----------- web : Atbane youness

 

 

 

 la source

du lion

Casablanca

ALI HAJJI

"Amarcord"

de Federico Fellini,

 souvenirs lointains

 

UNE HEURE / UNE ŒUVRE

Le jeudi 15 mars 2012 à 19 heures

 

«Je suis un grand menteur» disait souvent Federico Fellini. Dans «Amarcord» (je me souviens en dialecte romagnol), son 17ème  lm, il convoque ses souvenirs réels ou magni és pour raconter sa ville natale, Rimini, une petite bourgade de la côte adriatique, dans le Nord de l’Italie. Situé dans les années 30, en pleine apogée du fascisme, «Amarcord» dépeint avec ironie les histoires de cette communauté, une galerie de personnages hauts en couleurs vus à travers le regard d’un adolescent, Titta : son père, chef de chantier coléreux et anti-fasciste, sa mère qui veille au bon ordre de son foyer avec austérité, son oncle gigolo qui vit à leurs crochets, la Gradisca, reine de beauté locale dont les déhanchements affolent ses amis pubères, son grand-père pétomane aux mains baladeuses, ... etc. Fellini livre ici, au-delà de la caricature dont il use généreusement, une chronique tendre et d’une rare  nesse sur la misère morale et culturelle de l’Italie de cette époque. Sans doute son  lm le plus politique, «Amarcord» ridiculise le fascisme que Fellini quali ait de «vaste fumisterie où chacun avait décidé de mettre un masque ».

 

 

bio

 

 

 

+

 

Télécharger l'annonce

+

+